Vous pratiquez un sport dangereux ou extrême ?

 

Vous décidez de vous mettre à la plongée ? A l’escalade ? A l’équitation ou à la boxe ? 

N’oubliez pas de m’en parler !

Même le ski ou le snowboard peuvent avoir une influence sur l’intervention de votre assurance accidents, décès ou hospitalisation en cas de problème.

Etes-vous bien protégé ?

Selon la compagnie d’assurance, votre sport sera considéré comme dangereux ou non. Il est donc important de connaître les conditions générales de vos contrats et de revoir vos assurances si elles excluent certaines pratiques ou considèrent votre discipline comme dangereuse. 

En fonction de vos contrats, je verrai si une surprime est d’application ou si je dois vous proposer une autre couverture spécifique. Si vos contrats ne sont pas adaptés, votre compagnie peut en effet refuser d’intervenir en cas de sinistre.

Respectez la loi, les règles de sécurité et de conduite

Quel que soit votre sport ou votre pratique récréative, vous devez respecter la loi et les règles spécifiques qui s’y appliquent. Si ce n’est pas le cas, l’intervention de votre assurance peut vous être refusée. Exemples :

  • Ne pas cédez la priorité en ski
  • Faire du hors-piste sans l'autorisation des autorités compétentes sur place et sans être accompagné d'un guide agréé
  • Plonger sans être en ordre de visite médicale ou plonger seul
  • Ne pas porter de casque lors d’une course sur circuit
  • Escalader des bâtiments publics

Faites donc preuve de bon sens mais aussi de discipline et n’oubliez pas que ces règles ont été établies pour votre sécurité et celle des autres… et non pas pour bouder votre plaisir.

Les assurances de votre club

Généralement, si vous êtes membre d’un club, celui-ci souscrit une assurance collective qui vous couvre. Il faut cependant bien vous renseigner et connaître le contenu précis de la couverture car le remboursement est souvent limité et les exclusions nombreuses.

Selon que vous pratiquiez votre sport de façon occasionnelle ou régulière, en Belgique ou à l’étranger, votre club saura vous renseigner une assurance spécifique supplémentaire si elle s’avère nécessaire.